33 choses à savoir avant de partir au Pérou

Le Pérou est un pays très fascinant, avec beaucoup de choses à voir et à faire. Sans compter la richesse gastronomique et les hauts et les bas du pays. Donc, pour tous ceux qui voyagent pour la première fois au pays des Incas, voici une sélection de choses que vous devez savoir afin de tirer le meilleur parti de votre voyage.

Découvrir Lima

Les gens se plaignent tout le temps de Lima, mais c’est une ville intéressante. Ainsi, lorsque vous réfléchissez à votre itinéraire, ne pensez pas que la capitale péruvienne comme une simple plateforme d’atterrissage pour un voyage ultérieur vers Arequipa et Cusco. Si vous restez pour quelques jours à Lima, vous aurez une idée de la beauté de la ville de par ses restaurants étonnants, son architecture impressionnante, ses particularités culturelles infinies et sa scène de concerts et de festivals en plein essor.

S’habituer aux voisins bruyants

Les Péruviens adorent faire du bruit à travers les fêtes, dans les bus, et même à la maison. Ils se plaignent rarement du bruit d’autrui. De ce fait, pensez à apporter des bouchons d’oreilles si vous avez le sommeil léger. Des médicaments sont nécessaires si vous êtes une personne amère, grincheuse et querelleuse qui déteste le bruit.

Le fameux pays trois en un

Le Pérou est défini comme trois pays différents en un. Voyager le long de la côte, dans les hautes terres et dans la jungle vous permet de découvrir toutes ses facettes. Sachez que ce n’est pas seulement la météo qui change lorsque vous vous déplacez entre les trois principales régions géographiques du Pérou. En effet, la nourriture, les accents, le style de vie, la culture, et même l’apparence et le style vestimentaire changent au fur et à mesure que vous changiez de paysage. Pour cela, le Pérou n’est jamais ennuyeux.

Une petite visite vers le nord

Beaucoup sont les touristes qui voyagent dans la moitié sud du Pérou. Ils s’aventurent rarement au nord de Lima. Donc si vous voulez sortir du sentier Gringo, préférez la partie nord. Les raisons pour visiter le nord du Pérou sont nombreuses: de la bonne nourriture, beaucoup d’Indiana Jones dans les tombes et les temples, et beaucoup moins de touristes pour se mettre en travers du chemin.

Les bus du Pérou classés parmi les meilleurs

Les bus longue distance du Pérou fait partie des meilleurs des Amériques. Toutefois, il est conseillé de rester avec les meilleures compagnies de bus du Pérou et d’éviter les options moins chères afin d’assurer une expérience positive dans les bus.

Voir le Boogaloo électrique du Pérou

L’électricité au Pérou se diffère de celle à laquelle vous êtes habitué. De ce fait, avant de brancher vos lisseurs de cheveux, renseignez-vous sur l’électricité et les prises de courant au Pérou. En effet, beaucoup d’appareils modernes, dont les ordinateurs portables et les smartphones sont conçus pour fonctionner à la fois à 110 et 220 volts.

Sachez comment boire comme un pro

Boire de la bière artisanale, du bon pisco et des aphrodisiaques amazoniens est bien tentant. La bière péruvienne normale est rafraîchissante mais aussi très ennuyeuse. A la place, offrez-vous un verre ou une bouteille de bière artisanale péruvienne. Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un marché qui a fleuri au cours des trois dernières années.

Le pisco bon marché a une odeur de matière végétale en décomposition. Alors, pourquoi ne pas essayer au moins une fois les bonnes choses ainsi que quelques cocktails classiques? Il en est de même pour les aphrodisiaques amazoniens. Ils sont pleins d’écorces chamaniques et de remèdes naturels, en outre d’être alcooliques. Sans parler de leurs noms sexuellement suggestifs.
A savoir que l’âge légal pour consommer de l’alcool au Pérou est beaucoup plus libéral qu’aux États-Unis.

Evitez de boire de l’eau du robinet

Pourquoi ne faut-il pas boire de l’eau? Elle ne fera pas fondre votre visage ou quoi que ce soit, mais les chances d’attraper un parasite, une bactérie ou une superpuissance induite par la radioactivité sont élevées. A la place, bois plutôt de la bière.

Apprendre un peu d’espagnol pour le Pérou

Les gens au Pérou ne parle pas beaucoup l’anglais. Surtout au-delà des agences de voyages et des restaurants touristiques. Apprendre au moins quelques notions d’espagnol avant de partir en voyage sera d’une aide précieuse.

Quel plat pour le déjeuner?

Le menu péruvien à l’heure du déjeuner est une bonne affaire. Le mieux est de préparer un budget à part entière pour tirer le meilleur parti du menu. Nombreuses options de repas du midi vous permettent de faire le plein pour aussi peu que 2€, et parfois même moins que cela. En-dessous de cela,le menu peut rapidement se transformer de la bénédiction d’un voyageur à petit budget en un fléau culinaire péruvien.

Concernant les toilettes

Le papier hygiénique ne doit pas se séprer de vous car la plupart des toilettes publiques au Pérou n’en ont pas. De plus, beaucoup de toilettes publiques ne disposent pas non plus de siège de toilette, ce qui rend encore plus essentielle une grosse liasse de papier hygiénique.

L’art de fumer

Les drogues ne sont pas totalement approuvées au Pérou, surtout par les générations plus âgées. Par conséquent, ne soyez pas trop fiers de fumer de la marijuana. Certes, les lois actuelles sur la possession de marijuana au Pérou sont assez libérales, mais cela n’empêche pas que certains locaux ne font pas la différence entre la cocaïne et l’herbe.

Pérou est réputé pour ses aliments bizarres

Le Pérou dispose d’une grande palette de plats étranges. Mais n’hésitez à adopter les bizarreries et à goûter certains des aliments les plus bizarres du Pérou.

Cuillères à culs, kesako?

Le Pérou est un connu pour les noms de produits amusants, les signes amusants et les menus mal traduits. Par rapport à cela, restez attentifs et munissez-vous de votre appareil photo. La raison est qu’une photo de vous au Machu Picchu ne recevra probablement pas autant de Likes ou de Retweets comparée à une photo d’un paquet de craquelins Kraps ou d’un sachet de cuillères Ass….

Faites attention aux chauffeurs de taxi qui mentent

Malheureusement, les chauffeurs de taxi essaient toujours de vous arnaquer. Peut-être pas tous, mais surtout ceux qui sont dans les grandes villes. Au moment où vous marchandez avec les chauffeurs de taxi, s’ils disent 10, offrez 7. A noter que votre pouvoir de négociation augmente généralement avec votre niveau d’espagnol parlé. Gardez en esprit que vous n’avez pas besoin de donner de pourboire aux chauffeurs de taxi à moins qu’ils ne soient particulièrement utiles.

Les opportunistes de Pérou

Il faut faire attention à votre équipement, surtout ne laissez rien sans surveillance surtout dans un endroit public car le vol opportuniste est répandu au Pérou.
Avoir quelque chose de précieux volé à l’étranger peut détruire votre opinion sur le pays et ses habitants. Ne donnez à personne une occasion facile de gâcher votre journée ou vos vacances.

Soyez curieux des trésors de la bibliothèque

Le Pérou est un endroit plus qu’intéressant à condition que vous connaissiez, ne serait-ce qu’un peu de son histoire. C’est principalement le cas partout dans le monde, mais le Pérou est particulièrement lié à son archéologie. Beaucoup sont ceux qui viennent au Machu Picchu sans savoir ce que c’est que le Machu Picchu. Lire un livre comme The Conquest of the Incas de John Hemming avant ou pendant votre voyage sera utile pour le méninge. A part cela, d’autres livres valent la peine d’être lus. A savoir le Mort dans les Andes de Mario Vargas Llosa ; Tournez à droite au Machu Picchu de Mark Adams ; The Peru Reader ; et Last Days of the Incas par Kim MacQuarrie.

Les bombes Photo de Pérou

Toutes les photos ne sont jamais gratuites au Pérou. Les voyageurs épatés découvriront bientôt que ces femmes en robe traditionnelle qui portent des lamas colorés se trouvent dans la rue pour des raisons. Sachez que la photo est payante que vous demandiez la permission ou non. C’est vrai qu’ils ne sont pas très amicaux à ce sujet.

Pérou est facile d’accès

Généralement, les touristes peuvent entrer au Pérou à l’aide d’un simple passeport valide et d’une simple carte touristique, connue sous le nom de Tarjeta Andina de Migraciones (TAM). Aujoursd’hui,la carte est progressivement supprimée au profit d’une version numérique simple, ce qui rend le processus encore plus facile.

Le billet aller simple est un problème

Arriver au Pérou avec un billet aller simple n’est pas la bonne stratégie. Cela peut causer des problèmes si vous n’avez pas de preuve de poursuite du voyage. Toutefois, il existe quelques moyens pratiques de contourner le problème des billets aller simple.

Réservez le Chemin Inca au préalable

Le Chemin Inca doit être réservé bien avant votre date de voyage. Cela se fait auprès d’un des meilleurs tours opérateurs du Chemin Inca. La période idéale est de six mois à l’avance. C’est surtout le cas pendant la haute saison. Chose à éviter: n’allez pas à Cusco en espérant trouver de la place sur le Chemin Inca. Par contre, les treks alternatifs peuvent être achetés à la dernière minute et parfois même à prix réduit.

Du transport pas cher pour aller de l’aéroport de Lima à Miraflores

Des bus et des navettes relient désormais l’aéroport de Lima à Miraflores. Pour cela, vous n’avez plus à payer des taxis exorbitants à l’aéroport. La solution est de prendre l’un des nouveaux services de bus ou de navettes et d’économiser quelques semelles pour un pisco tour.

Les voyages aériens bon marché au Pérou

Généralement, le transport aérien est coûteux au Pérou. De ce fait, ne vous attendez pas à ce que les compagnies aériennes nationales péruviennes soient aussi bon marché que celles d’autres pays en développement. Toutefois, Viva Air qui une nouvelle compagnie aérienne proposent des prix relativement attractifs au Pérou. Dans le cas où vous voyagez léger et que vous n’avez pas beaucoup de bagages à enregistrer, cela pourrait être aussi bon marché que de prendre l’autobus.

Avoir quelques sols péruviens

Il est préférable de transporter des sols péruviens plutôt que d’utiliser des dollars américains au Pérou, du moins au quotidien. Bien sûr, un grand nombre de voyagistes, d’hôtels, de restaurants, d’entreprises de transport et de grands magasins acceptent les dollars, mais pas mal d’autres n’en acceptent pas. Idéalement, vous aurez toujours sur vous quelques billets à sols. Pour cela, les billets 50 sols et moins sont les meilleurs. Les commerces locaux ont effectivement une pénurie perpétuelle de monnaie. Vous pouvez facilement retirer des dollars et des sols aux guichets automatiques au Pérou.

Problème contre l’altitude

Le mal de l’altitude a la capacité de ruiner votre voyage. Par conséquent, il est nécessaire de traiter cette situation avec respect. Dans la mesure du possible, tenez-vous prêt pendant au moins 24 heures pendant lesquelles vous acclimater lorsque vous arrivez dans une ville ou une attraction de haute altitude au Pérou.

Pérou pour les végétariens

Le Pérou peut être un pays difficile pour les végétariens. Toutefois, pas mal de restaurants végétariens et végétaliens s’ouvrent à tout moment. On en trouve surtout dans les villes touristiques comme Lima, Cusco et Arequipa. Ces endroits vous proposent quelques plats traditionnels péruviens qui conviennent parfaitement aux végétariens.

Etre proche du soleil

Les coups de soleil sont pires une fois à haute altitude. Vous pouvez brûler rapidement même par temps couvert dans une ville de haute altitude comme Puno ou Cusco. Pour remédier à cela, porter un chapeau et mettre un peu de crème solaire sont conseillés.

Marchandages et pourboires

Les pourboires ne sont pas courantes au Pérou. Faites-en une habitude lorsque vous êtes sur les lieux. Néanmoins, cela n’empêche pas les cas particuliers car il y a des gens qui s’attendent à ce qu’on leur en donne. A part cela, le Pérou est un fort pour le marchandage, alors n’ayez pas peur de négocier. C’est plus que recommandé lorsque vous êtes dans les marchés traditionnels et les magasins de souvenirs.

Le secret du thé à la coca

Le thé à la coca est excellent, mais il peut vous rendre accro à la cocaïne. Il est préférable d’éviter le thé de coca et de mâcher des feuilles de coca s’il y a la moindre chance que vous subissiez un test de dépistage de drogues dans les semaines qui suivent votre retour du Pérou.

Attendez-vous à des retards

Soyez habitué des retard où que vous soyez au Pérou et quoi que vous fassiez. Il arrive des choses tout simplement inévitables comme les inondations, les glissements de terrain, les tremblements de terre. Avec les péruviens, il faut prendre les hauts et les bas et essayez de ne pas laisser les retards et les inefficacités vous énerver car ils font tous partie de l’expérience.

Les cinglés mangent du ceviche la nuit

Vous pouvez manger du ceviche pendant la journée, mais après le coucher du soleil, il ne faut surtout pas le faire. Il s’agit d’une règle officieuse. En fait, ce poisson est normalement pêché le matin pour être vendu sur les marchés. Il n’est donc plus aussi frais après la tombée de la nuit.

Le Pérou a des offres illimitées

Vous n’aurez jamais assez de temps pour voir tout le Pérou. De ce fait, n’essayez pas d’en mettre trop et de vous précipiter dans votre voyage. L’essentiel est de prendre le temps de laisser le Pérou vous envahir. Et surtout revenez quand vous en aurez l’occasion.